My Cart

Close

Rencontre Avec Notre Modèle Jessie Nadeau

Posted on

Pour le mois de décembre, nous avons eu la chance d'avoir la fantastique Jessie Nadeau comme modèle. Ce fût un réel plaisir de la rencontrer et d'apprendre davantage sur cette personne. Ricaneuse, simple et tout simplement un coeur en or, nous avons eu une super journée avec Jessie. 

Voici quelques questions que nous lui avons posé en lien avec son expérience ainsi que sa réflexion sur l'industrie de la lingerie.

Encore un énorme merci à toute l'équipe! 
Modèle : Jessie Nadeau
Direction Artistique : Judithe Bourgeois
MUA : Audrey Larose-Valade
Chalet : Rivkah Rachel

 

Comment as-tu trouvé ton expérience de poser en lingerie ?

Cette expérience m’a en quelque sorte sorti de ma zone de confort, mais j’ai adoré. J’ai trouvé ça libérateur. Jadis, je n’aimais pas porter des bralettes, parce que je trouvais que la petitesse de mes seins paraissaient trop dans ce genre de sous-vêtements. Je désirais avoir de plus gros seins, donc j’ai vécu dans le déni en portant des push-up bras inconfortables pendant des années. Ce photoshoot a été une façon pour moi de célébrer ce parcours d’acceptation de mes seins, entre autres. 

 

Est-ce que c’était la première fois que tu posais en sous-vêtements ?

Oui. J’avais déjà posé plusieurs fois en maillots de bain, mais jamais en sous-vêtements. Il n’y a pas tellement de différences. Par contre, poser en lingerie peut dégager quelque chose de plus intime. Les bralettes en dentelle transparente étaient aussi plus révélatrices que mes hauts de bikini. 

  

Comment l’équipe t’a fait sentir ? Est-ce que tu étais à l’aise ? Est-ce que le fait d’être une petite équipe te plaisait ?

L’équipe était tout simplement parfaite! Le fait d’être une petite équipe a aidé à faire en sorte que je sois à l’aise. Je me suis sentie comme si je passais du temps avec 3 ami.e.s dans un chalet. Nous avons discuté, mangé, ri et pris des photos sans pression. Une autre chose que j’ai aimé de ce photoshoot est que je n’avais pas à prendre des poses qui transpiraient le sexe. Dans ma tête, je m’étais imaginée que pour un photoshoot de lingerie, je devrais prendre des poses hyper sensuelles. En voyant le mood board, j’ai vite compris que je pourrais être moi-même tout au long de la prise de photos. Le concept concordait avec moi. 

 

Comment gères-tu ton aisance devant la caméra ?

Je n’en fais pas trop. Si une position me rend mal à l’aise, je le dis et change de pose. Je suis une personne lunatique, il est donc facile pour moi de me mettre dans ma zone, dans ma bulle. Je suppose que c’est ce qui facilite par défaut mon aisance devant la caméra. 

 

 

Comment tu perçois l’industrie de la lingerie et l’image projetée par les gros joueurs du domaine ?

Je trouve que les gros joueurs du domaine ne sont pas assez inclusifs, ni assez écoresponsables. Il faut que ça change. 

 

Crois-tu que nous sommes une entreprise qui fait partie du mouvement au niveau de la diversité corporelle qui est publicisée ?

Vous ne modifiez pas le corps des femmes que vous prenez en photo, ce qui est déjà un énorme pas vers un changement. Ensuite, malgré le fait que vous soyiez une jeune entreprise qui débute (ce qui explique une petite sélection de taille), vous allez tenir plus de grandeurs en 2019 afin d’être plus inclusifs. Je sais pour un fait que vous travaillez présentement sur un modèle qui va inclure plus de variété au niveau de la morphologie, car vous considérez que tout le monde mérite d’avoir de jolies sous-vêtements. Selon moi, c’est un autre pas dans la bonne direction. Dans l’année qui suit, je suggérerais cependant qu’il y ait moins de modèles minces et blanches publicisées sur vos médias sociaux pour faire place à encore plus de diversité. J’aimerais ajouter que je trouve les valeurs de votre compagnie honorables. Les sous-vêtements sont faits éthiquement au Canada en plus d’avoir des emballages écoresponsables. Cet aspect fait aussi partie d’un réel changement. Bravo! 

 

 

Quel conseil donnerais-tu aux femmes par rapport à l’acceptation de leur image ?

Je ne sais pas si je suis bien placée pour donner des conseils. Je peux parler de mon expérience, en vous disant que de bien aller psychologiquement m’a aidé à m’aimer plus. Du même coup, je me suis mise à plus aimer mon image. Pour moi, ça a quand même été un travail de longue haleine. Je crois que ce travail ne sera jamais entièrement terminé. Ayant vécu des situations vraiment pas roses en lien avec mon corps, j’ai dû trouver des façons de me reconstruire et de me le réapproprier. Je ne voulais pas nécessairement aller là dans ma réponse, alors je vais revenir au sujet principal. 

Je me dis que si ça m’a pris beaucoup de travail afin de m’accepter tel que je suis alors que je cadre majoritairement dans les standards de beauté, je n’ose imaginer comment doivent se sentir celles et ceux qui ne sont pratiquement jamais représenté.e.s. Je suggère de suivre des personnes qui vous inspirent, de vous assurer d’être bombardées d’images qui vous ressemblent, d’images de vraies personnes, d’images qui reflètent la diversité. J’aime la page @lesfoliespassageres.

 

*Tu peux profiter de la livraison gratuite avec son code - LOVEXJESSIE

 

 

 

 

 

 

2 comments

  • Sylvie: January 07, 2019

    bien hâte de voir vos prochains modèles…j’espère un peu plus grand

  • Emilie: January 07, 2019

    Super intéressant!!!

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hello You!

Join our mailing list