Mon Panier

Fermer

Découvrez la femme derrière LAPop!

Publié le

LAPop - Anh

Le 8 mars est la Journée Internationale de la Femme et nous ne pouvions pas la laisser passer sous silence. Comme vous le savez, Love & Beyond tient le partage de l’amour à cœur donc pour participer, nous avons décidé de vous faire découvrir des entrepreneures québécoises que nous admirons et ce, tout au long du mois de mars ! 

Cette semaine, on vous fait découvrir Anh, fondatrice de LApop ! Il y a 2 ans, elle a créé un restaurant bien connu pour ses sucettes glacées et gaufres sur bâton colorées ! Cette femme souriante et entreprenante nous partage son expérience dans le domaine de la restauration. 

Pourquoi as-tu voulu commencer l’entreprise ?

J’ai travaillé dans le domaine de la restauration pendant longtemps, et il y a 4 ans, j’ai décidé de prendre une pause. Après ça, et bien c’était plate rester à la maison et j’ai appris à faire du gelato. Vu que les gens mangent moins de produits laitiers, j’ai adapté la recette en fonction des besoins de la clientèle.

 

Comment tu te vois dans le futur avec LApop ?

On va grandir, on faire une franchise peut-être. C’est dans les plans mais pas tout de suite.

Que voulais-tu être quand tu étais jeune ?

Quelqu’un qui avait une grosse entreprise !

  

Où étais-tu professionnellement il y a 5 ans ?

J’étais restauratrice. J’ai eu les restaurants AZIATIK. Je l’ai eu pour 9 ans, j’ai abonnée il y a 4 ans. J’ai eu Finesse d’Orient à l’île des Sœurs, Pointe-Claire et Laval. Ensuite, SoupeBol sur la Place Phillips et Sainte-Catherine devant le Collège Lasalle. Ça fait longtemps, je l’ai eu pendant 15 ans !

  

As-tu sacrifié beaucoup pour te rendre où tu es présentement ?

Ce n’est pas vraiment des sacrifices c’est un mode de vie qui est différent. Pour moi, c’est une vie normale de travailler beaucoup.

  

Lorsqu’il t’arrive des difficultés, comment fais-tu pour passer à travers, la tête haute ?

Dormir le soir ! Puis être fière de soi-même, même si le temps est difficile.

 

Qu’est-ce que vous espérez accomplir ou répandre à l’aide de votre entreprise ?

Pour le moment, c’est de rendre les gens heureux. Parce qu’un restaurant, les gens qui viennent, ils sortent toujours en souriant. J’ai étudié en biochimie puis j’ai travaillé à l’hôpital et finalement… non. Les gens sont malheureux, mais restauration, y’a des bons côtés.

  

 

Quels mots d’encouragement diriez-vous aux femmes qui veulent lancer leur propre entreprise ?

VAS-Y ! Fais-le, parce qu’on va le regretter si on ne le fait pas. Un moment donné on va dire « what if ? », « J’aurais dû faire si, j’aurais dû faire ça… » On peut pas vivre avec des regrets. Par contre, on ne peut pas toujours réussir. Mais, on a essayé et on a apprit.

 

 

 

 

Photos : Laurence Poirier @laurence_cheveux_courts

0 commentaires

Laisser un commentaire

Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant publication

Hey! Vous êtes incroyables!

Joignez-vous à notre liste d'envoi